Event Title

Langues, éducation et discrimination dans la République de Maurice : une analyse des dernières cinquante années

Start Date

13-9-2018 2:30 PM

End Date

13-9-2018 3:00 PM

Description

Abstract: La République de Maurice, indépendante depuis un demi-siècle, véhicule l’image d’un pays habité par le respect de la diversité de sa société multiculturelle. Or, ces dernières vingt années ont été émaillées de bagarres et de scandales (affaire Kaya, rapport Justice et Vérité et plus récemment le rapport d’Action Positive sur la discrimination déposé aux Nations-Unies) ayant pour toile de fond des luttes intercommunautaires. Nous postulons dans cette présentation que la discrimination commence dès les débuts de la socialisation dans le cadre scolaire et qu’elle promeut les élites tout en empêchant les plus pauvres d’accéder aux savoirs de base, permettant une possible mobilité sociale. Nous parlerons dans un premier temps les grandes mesures qui ont touché le système éducatif ces dernières cinquante années. Nous nous appesantirons ensuite sur les débats ayant régis l’avenir de l’éducation primaire dans les années 1990 (celui concernant les 50% réservés dans les écoles catholiques et celui concernant les langues orientales). Nous mettrons également l’accent, d’une part, sur l’inadéquation entre les moyens mis en oeuvre dans la construction de bâtiments scolaires et ceux alloués à la formation des enseignants et, d’autre part, sur la politique linguistique régissant l’éducation mauricienne. Nous présenterons ensuite certaines données recueillies ces dernières années qui tendent toutes à montrer qu’une grande partie des enfants mauriciens sont scolarisés sans pour autant être alphabétisés. Ces données concernent également les attitudes des enseignants quant aux langues présentes dans l’éducation primaire, ce qui terminera notre présentation.

Comments

Bio: Dr Guilhem Florigny is Lecturer in the French Department at the University of Mauritius.

Publication Date

2018

This document is currently not available here.

Share

COinS
 
Sep 13th, 2:30 PM Sep 13th, 3:00 PM

Langues, éducation et discrimination dans la République de Maurice : une analyse des dernières cinquante années

Abstract: La République de Maurice, indépendante depuis un demi-siècle, véhicule l’image d’un pays habité par le respect de la diversité de sa société multiculturelle. Or, ces dernières vingt années ont été émaillées de bagarres et de scandales (affaire Kaya, rapport Justice et Vérité et plus récemment le rapport d’Action Positive sur la discrimination déposé aux Nations-Unies) ayant pour toile de fond des luttes intercommunautaires. Nous postulons dans cette présentation que la discrimination commence dès les débuts de la socialisation dans le cadre scolaire et qu’elle promeut les élites tout en empêchant les plus pauvres d’accéder aux savoirs de base, permettant une possible mobilité sociale. Nous parlerons dans un premier temps les grandes mesures qui ont touché le système éducatif ces dernières cinquante années. Nous nous appesantirons ensuite sur les débats ayant régis l’avenir de l’éducation primaire dans les années 1990 (celui concernant les 50% réservés dans les écoles catholiques et celui concernant les langues orientales). Nous mettrons également l’accent, d’une part, sur l’inadéquation entre les moyens mis en oeuvre dans la construction de bâtiments scolaires et ceux alloués à la formation des enseignants et, d’autre part, sur la politique linguistique régissant l’éducation mauricienne. Nous présenterons ensuite certaines données recueillies ces dernières années qui tendent toutes à montrer qu’une grande partie des enfants mauriciens sont scolarisés sans pour autant être alphabétisés. Ces données concernent également les attitudes des enseignants quant aux langues présentes dans l’éducation primaire, ce qui terminera notre présentation.