RIS ID

78888

Publication Details

Jeanjean, H. A. (2012). L'Ecole de la Republique: inclusive ou exclusive. Lo Lugarn, (105), 13-21.

Additional Publication Information

Preview editorial: Occitan nationalist independence can they learn from the French presidential elections have just taken place? The spontaneous response is rather negative since Occitan, any more than the other peoples of the French Republic can enjoy any official recognition. In this republic, defined as one and indivisible in its Constitution, there is only one people, the French people. In addition, the candidates, none represented the people of France. So we could say that we more or less depending on the interest of the candidates for the themes that concern us: the promotion of our language and our culture, deepening decentralization and including increased powers regions. This could also lead us to abstain, vote white or vote no.

Abstract

La politique d’exclusion des langues régionales et de leurs locuteurs s’est clairement manifestée dans les décisions législatives prises au cours des siècles par les gouvernements successifs, depuis François 1er et son Edit de Villers-Cotterêts jusqu’aux gouvernements de la Vème République, qu’ils soient de droite ou de gauche1. On la retrouve toujours dans les discours de dirigeants politiques ou encore dans certaines décisions prises par différentes strates de l’administration, notamment l’Education Nationale. Un phénomène relativement nouveau est venu se greffer sur cette politique Jacobine et la renforcer: le refus du Communautarisme. Cette appellation avait été popularisée en 1999 au cours des débats qui se sont déroulés autour de la proposition de ratification par la France de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires. Le terme englobe désormais, dans le discours politique, toutes les minorités, y compris celles issues de l’immigration. Le mythe du danger communautariste est une manière, pour les hommes politiques, de refuser de prendre en considération la réalité de la société française. L’étude d’un échantillon d’actes officiels récents (rapports au gouvernement, débats à l’Assemblée, décisions de justice ou administratives) permet d’analyser cette crispation de l’appareil étatique français, qui dénote un repliement sur des valeurs surannées. Sous couvert d’une inclusion universelle de la totalité de ses membres dans une société basée sur la liberté et l’égalité, les tenants de cette politique aboutissent, en fait, à l’exclusion de certains individus. Il est intéressant, pour commencer, de contraster des décisions de justice prises récemment en France et en Grande-Bretagne, décisions basées sur des conceptions opposées de la liberté individuelle et /ou des Droits de l’Homme.

Link to publisher version (URL)

Lo Lugarn

Share

COinS